more from
Folivora Records
We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

Nuit

by Renard Blanc

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD  or more

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Only 300 copies were pressed

    Includes unlimited streaming of Nuit via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 5 days
    7 remaining

      $24.99 CAD or more 

     

  • Cassette + Digital Album

    Only 100 copies available worldwide!
    Every single tape has been hand printed by the band members themselves.
    All the copies are slightly different.

    Includes unlimited streaming of Nuit via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 5 days
    6 remaining

      $9.99 CAD or more 

     

1.
Un feu percent les monts, brûle l’horizon, toison de démon Alors que le ciel s’ouvre sur les corps pliant, encore soûl et Tous, toujours fiers, têtes en l’air, toujours fiers et tôt ou tard, tout est trop tard, tout devient noir pour celui ou celle, se croyant bien plus que simple mortel Tous, toujours fiers, têtes en l’air, toujours fiers Tous, toujours fiers, têtes en l’air, toujours fiers et tôt ou tard, tout est trop tard, tout devient noir pour celui ou celle, se croyant bien plus que simple mortel
2.
Magma 04:44
Commotion droit en bas de la plus haute falaise Le visage recouvert de plusieurs plaies et de glaise Il n’y a plus seulement que les mots qui pèsent Non loin tu sommeilles Sous un lac couleur vermeille Des clous percent les tempes Alors que la boue remplit son ventre Parfois il faut savoir toucher les bas-fonds Avant de pouvoir penser sortir de l’eau Même si elle paraît peu profonde Même si on compte les secondes Au-delà mille merveilles Malgré elle parmi les plantes Et toi tu sommeilles Sous un lac couleur vermeille et si on porte l’oreille, on peut entendre une simple histoire, un simple jeu Entre deux malheureux Se blâmant toujours entre eux Les couteaux toujours dans les yeux Se blâmant toujours entre eux Les couteaux toujours dans les yeux Entre les deux malheureux, le jeu n’est vraiment plus du tout un jeu Et toi tu sommeilles Sous un lac couleur vermeille Plus tu danses, plus tu t’enfonces Tel un corps dans une rivière de magma dense
3.
Ouroboros 04:15
Cours pour sauver sa vie Une faible pluie lui donne un certain sursis Couleuvre couleur terre le suit Pour ou contre sauver sa vie Aucune devise ne changera sa survie Couleuvre couleur pierre le suit La morsure et le poison lui font perdre la raison La morsure et le poison lui font perdre la raison Une balle si vite perdue Même dans une ville qu’on dit fantôme Où chaque détour nous amène dans l’ombre Couleuvre couleur fer le suit Est-ce la morsure ou le poison qui lui fait perdre la raison? Est-ce la morsure ou le poison qui lui fait perdre la raison?
4.
Lune de Miel 04:38
Lune d’automne, claire sur un lac qui résonne Aux sons des jeunes adultes cherchant un réconfort éphémère Tortionnaire, couteau affûté par une pierre Gisant près de celle priant pour qu’on l’épargne D’un éventuel septième ciel Elle se débat en vain alors qu’il tient sa nuque entre ses mains Puis agrippe ses cheveux battants lui rappelant ainsi qu’elle n’est qu’une jeune vierge en sang Valse des seins Vois le divin Droit sur le quai Elle ne sent plus ses pieds Puis tombe, puis tombe Elle se débat en vain alors qu’il tient sa nuque entre ses mains Puis agrippe ses cheveux battants lui rappelant ainsi qu’elle n’est qu’une jeune vierge en sang
5.
6.
Patience 04:44
C’est beau l’attendre, C’est beau l’attendre Sa patience est mise en branle Tel un combat Une faible aura Distance ses pas Les yeux roulent puis se couvrent de suie Son esprit n’est plus le sien Alors que les astres s’alignent Car l’être n’est plus Qu’un bête reclus Les voiles s’éclipsent Jamais au moment propice Sous un ciel ambre Ses yeux rouges qui louchent Écume à la bouche Sans issue, ses membres Se heurtent les uns Contre les autres C’est beau l’attendre C’est beau l’attendre L’abstinence est mise une fois de plus Sur la balance Quand le temps viendra Quand le temps viendra Serait-ce pousser la chance de ne plus Voir les nuances
7.
Reflet 04:44
Sans voix et sans foi Sans loi et sans roi De sang et de glace Reste sur place et prie Que l’ombre oubli L’être que je suis devenu Masque bien ta bouche Car il arrive à discerner ton souffle Puis l’ombre s’avance Afin de suivre la cadence Dans le noir On ne peut le voir Il perd son reflet Puis disparaît Disparaît
8.
Ici gisent des idées préconçues Des torts et des travers Des tripes à l’envers Mais toi tu n’y vois rien Dans un puit au milieu de la forêt Ses cris sont un rêve Qu’on oubliera assez vite ”Nul ne la pleurera” Se dit-il un peu tout bas Elle n’oppose aucune résistance C’est à se demander si elle était démente Oui on se le demande Ses yeux sont des cendres éternelles Perdus au milieu d’eaux toujours plus troubles Au fur et à mesure que L’éteau se resserre Que ses veines s’éclairent Elle n’oppose aucune résistance C’est à se demander si elle n’est pas démente Ce n’est pas, ce n’est pas Ce n’était peut-être pas Ce n’est pas, ce n’est pas Ce n’était peut-être pas qu’une simple coïncidence Mais ce n’est jamais tout En creusant, en creusant Peut-être plus profond En creusant, en creusant Toujours plus profond On trouvera sûrement Bien plus que des ossements O’ combien plus blanc depuis longtemps
9.
Spasme 03:41
Un soir, un peu tard Elle demande de le voir Sans quoi elle menace De dévoiler toute l’histoire Ce soir Seul sans défense Le mal est plus beau Qu’on ne le pense Un geste impuni Faute de preuve Sous son lit Esprit, figure triptyque Acabit symbolique Course dans la chapelle Des cierges pointent vers le ciel Ce soir Seul sans défense Le mal est plus beau Qu’on ne le pense Séduit même les plus forts Puis les amènent Vers une lente mort
10.
Hôtel 09:05
Il fend l’ombre d’une main sombre Leurs coeurs pompent à tout rompre L’hécatombe flambent en nombre De longues secondes Sa gorge gronde, fait tout fondre Il fend l’ombre d’une main sombre la paix tombe leurs coeurs pompent À tout rompre Plus les peuples se ressemblent Pour que la paix tombe Les corps s’encombrent Puis un par un Leurs coeurs pompent à tout rompre Sa gorge gronde, fait tout fondre Un grand froid sur l’hôtel Des Parcours d’odeur de diesel Assis au bar, les idées noires D’un homme qui ne se doute point Malgré tout qu’il n’est pas Qu’il n’est pas réel, ne donne pas de nouvelles Qu’il n’est pas réel il n’en veut qu’à elle
11.
Un feu percent les monts, brûle l’horizon, toison de démon Alors que le ciel s’ouvre sur les corps pliant, encore soûl et Tous, toujours fiers, têtes en l’air, toujours fiers et tôt ou tard, tout est trop tard, tout devient noir pour celui ou celle, se croyant bien plus que simple mortel Tous, toujours fiers, têtes en l’air, toujours fiers Tous, toujours fiers, têtes en l’air, toujours fiers et tôt ou tard, tout est trop tard, tout devient noir pour celui ou celle, se croyant bien plus que simple mortel

about

Renard Blanc,
c'est l'animal totem de trois gars qui se sont rencontrés lors de jams sessions nocturnes en campagne menant à des trous noirs sonores.
À une ère où tout est "post-quelque-chose", Renard Blanc se tient loin de tout ça pour assumer pleinement leurs expérimentations.
La spirale musicale qui en ressort faire perdre les repères des trippeux, assourdis les néophytes et condamne les conventions.
Après deux EP dont un secret et un album complet, Renard Blanc s'apprête à sortir un deuxième effort plus d33p dans l'intersidéral.
Nuit se veut sombre, éclaté et trompeur.
Ne vous fiez pas aux apparences, le mal est plus beau qu'on ne le pense.

Renard Blanc is the spirit animal of three guys who met playing late night jam sessions in the countryside, which brought them inside musical black holes.
In an era where every musical genre is classified as "post-something", Renard Blanc are staying away from these said labels and they entirely assume their experimentations
The musical spiral created by the band makes the stoners lose their landmark, mutes the dull ones and breaks the conventions.
After two EP and one full-lenght, Renard Blanc is back with a new album, entitled "Nuit". This new release is a lot d33per than their previous efforts.
"Nuit" is dark, eclectic and surpises the listener.
You must not trust appearances, evil can be beautiful!

credits

released May 25, 2018

Groupe: Renard Blanc
Album: Nuit
Année: 2018
Auteur: Vincent Lepage, Alexandre Crépeau, Julien Beaulieu
Compositeur: Vincent Lepage, Alexandre Crépeau, Julien Beaulieu

Interprètes:
Vincent Lepage (guitare, voix)
Alexandre Crépeau (batterie)
Julien Beaulieu (basse, claviers)


Réalisateur : Renard Blanc
Producteur : Renard Blanc
Enregistré et mixé par Francis Ledoux
Matriçage: Jean-Philippe Villemure

© Copyright: Renard Blanc under exclusive licence to Folivora Records
℗ Producteur: Renard Blanc under exclusive licence to Folivora Records

Folivora Records
Site Web : folivora.ca
Bandcamp : folivora.bandcamp.com
Facebook : www.facebook.com/folivorarecords
Instagram : www.instagram.com/folivorarecords/
Twitter: twitter.com/FolivoraRecords
Youtube: www.youtube.com/channel/UCkpyMFj9HB93HgXae1ar4GQ

license

all rights reserved

tags

about

Renard Blanc Saint Hyacinthe, Québec

Renard Blanc plonge l’humain dans un voyage immersif à la croisée entre le rock et l’atmosphérique. Introspection : la spirale musicale qui en ressort faire perdre les repères des tripeux, assourdis les néophytes et condamne les conventions.

contact / help

Contact Renard Blanc

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Renard Blanc, you may also like: